AOC Montlouis sur Loire & AOC Touraine

Vins issus de l'agriculture biologique

Nous vous accueillons au Domaine toute l'année sur rendez-vous

dans nos caves troglodytes pour visite et dégustation-vente de nos vins bio.

 N'hésitez pas à nous contacter.


Actuellement...  et à venir

 

A partir du 3 avril, la cave sera ouverte tous les samedis de 10h à 13h.

Nous vous y accueillerons dans le respect des règles sanitaires, à l'extérieur dès que la météo le permet.

Et toujours, sur simple appel téléphonique, nous pouvons préparer votre commande et vous recevoir sur rendez-vous un autre jour de la semaine.


Avril 2021

Taille tardive dans les vignes de chenin à la Bourdaisière.

On espère ainsi laisser plus de temps aux bourgeons situés  bas sur les rameaux avant de débourrer, c'est à dire sortir et quitter la bourre, l'espèce de coton qui les protège.


 

 

 

Les sarments obtenus par la taille de la vigne sont laissés dans les parcelles et seront bientôt broyés. Leur dégradation va apporter au sol viticole 50% de ses besoins nutritionnels annuels.



Mars 2021

Première mise en bouteille pour le millésime 2020 ; 3 cuvées sont prêtes tandis que d'autres poursuivent tranquillement leur élevage, en cuve ou en barrique, dans les caves de tuffeau.

Les Folles Bruyères 2020 attendent de se poser un peu après cet épisode mouvementé qui secoue toujours un peu les vins mais elles vous seront très prochainement proposées.


Après la 1ère taille effectuée dans la jeune plante, il faut plier les baguettes ; le but est de former le cep et le redresser.

Cette vigne verra son 3ème été en 2021 ; c'est encore tôt pour espérer une récolte. Dans les vignes plus âgées, on taillera et on pliera les baguettes dans quelques semaines. Ce choix de taille tardive vise à limiter l'impact d'un gel éventuel en avril, voire début mai.

Les fils accoleurs sont relevés pour faciliter le travail des sols et seront redescendus quand la pousse nécessitera le palissage.

La biodiversité est bien présente dans les vignes mais également dans la friche qui sépare les 2 plantes au-dessus de la cave. Ici, un prunellier -ou épine noire- nous donne les premières sensations de printemps.

 

Là, d'autres espèces florales qui s'épanouissent entre les ceps.

Cliquer sur l'image pour obtenir le nom de la fleur


Le domaine de Montoray

 

C'est suite à la rencontre de Claude Aupetitgendre, vigneron dans la vallée du Cher et de Jacques Gozard, sortant d'une formation de chef d'exploitation au lycée viticole d'Amboise, que le domaine de Montoray a vu le jour en 2007.

 

Epaulés par des amis passionnés des vins de Loire, ils ont lancé l'activité sur des vignes implantées à Montlouis-sur-Loire et dans l'appellation Touraine.

Aujourd'hui, l'ensemble du domaine est en agriculture biologique certifiée.

 

En 2010, le domaine s'est installé à Lussault-sur-Loire dans de profondes caves troglodytes creusées dans le tuffeau, lieu des  vinifications, de l'élevage des vins ainsi que de l'accueil et des dégustations.

 

Un projet collectif

 

Dès sa création, le domaine de Montoray a été conçu comme un projet participatif.

 

En lançant l'exploitation, les deux vignerons ont proposé à leurs amis -parfois de longue date- de les rejoindre, et le cercle s'est progressivement élargi durant les premières années. Aux 20 fondateurs du domaine se sont joints de nombreux amateurs et amis ; ce sont aujourd'hui 70 associés qui sont réunis dans cette riche aventure.

 

Selon leurs possibilités, leur éloignement, les associés apportent leur concours à des travaux au domaine -principalement aux vendanges- et contribuent à la diffusion des vins dans leur entourage.

En passant par la Loire, à vélo

La cave troglodyte de Montoray est située à Lussault-sur-Loire, sur le parcours de La Loire à Vélo. Montoray adhère à la charte d'accueil vélo, qui garantit un accueil privilégié aux touristes cyclistes,  notamment l'accès à un point d'eau potable et aux sanitaires.