AOC Montlouis sur Loire & AOC Touraine

Vins issus de l'agriculture biologique

Nous vous accueillons au Domaine toute l'année sur rendez-vous

dans nos caves troglodytes pour visite et dégustation-vente de nos vins bio.

 N'hésitez pas à nous contacter.


Actuellement...  et à venir


Mai 2022

Vendredi 20 mai : décavaillonnage dans les rangs courts de chenin. Mascotte et Moustique peinent dans un sol très sec.

 

Samedi 21 mai : c'est au tour d'Urbane et Vaillant de terminer le décavaillonnage commencé la veille.

Qu'est-ce que le décavaillonnage ?

C'est le travail du sol qui consiste à travailler entre les pieds de vignes. La charrue retourne l'amas de terre qui est au pied des ceps afin d'enlever les "mauvaises herbes" et d'aérer la terre qui bénéficiera alors davantage de la moindre humidité.

C'est un travail délicat car la charrue doit passer très près des ceps sans les blesser.

 

 

Avant

 

 

 

 

 

 

Après



16 mai : les Saints de glace ne sont plus à redouter ! Il est temps de commencer l'ébourgeonnage. Les rameaux qui partent sur les bois des années précédentes ou les rameaux stériles (dits "gourmands") sont enlevés : ils sont peu ou pas producteurs de raisin et affaiblissent le cep inutilement. La vigne respire mieux et gagne en vigueur ; elle nous remercie.

Avant l'ébourgeonnage,

et après

 La vigne est dégagée et profite davantage du soleil et de la sève pour alimenter les rameaux porteurs de grappes.

Les oisillons que nous suivons de près depuis 2 semaines se sont envolés !



Mi-mai, le pliage des baguettes est terminé, les complants mis en terre en février et mars ont, pour la plupart, bien démarré.

Nous découvrons un cep qui abrite un petit acarien et dont les feuilles sont boursouflées :  c'est l'Erinose. Heureusement, il s'agit d'un hôte inoffensif qui utilise simplement les feuilles de vignes comme domicile,

Le nid que nous protégeons depuis 2 semaines commence à être petit pour les 4 bébés alouettes lulu qui sont maintenant nettement identifiables.

En cliquant ici, vous accéderez à un article intéressant sur cet oiseau et son rapport aux vignobles.


Début mai, après la finalisation de la taille, quand les risques de gels tardifs sont passés, il est temps de plier les baguettes pour les attacher au fil de fer. Cette baguette ramenée à l'horizontale va permettre aux bourgeons puis aux rameaux de se développer l'un à côté de l'autre sans se gêner et en bénéficiant chacun du même ensoleillement


 

 

 

Dans le petit nid sauvé de justesse la semaine précédente, les œufs ont éclos : 4 bébés alouettes !

Heureusement, le lézard vert était dans la parcelle de l'autre côté de la friche.

 



Mai se prépare ; les fleurs de printemps sont là, les espoirs de grappes se dessinent, les petits animaux de nos vignes occupent les lieux.


 

 

NOTRE HISTOIRE

 

Le domaine de Montoray

 

C'est suite à la rencontre de Claude Aupetitgendre, vigneron dans la vallée du Cher et de Jacques Gozard, sortant d'une formation de chef d'exploitation au lycée viticole d'Amboise, que le domaine de Montoray a vu le jour en 2007.

 

Epaulés par des amis passionnés des vins de Loire, ils ont lancé l'activité sur des vignes implantées à Montlouis-sur-Loire et dans l'appellation Touraine.

Aujourd'hui, l'ensemble du domaine est en agriculture biologique certifiée.

 

En 2010, le domaine s'est installé à Lussault-sur-Loire dans de profondes caves troglodytes creusées dans le tuffeau, lieu des  vinifications, de l'élevage des vins ainsi que de l'accueil et des dégustations.

 

Un projet collectif

 

Dès sa création, le domaine de Montoray a été conçu comme un projet participatif.

 

En lançant l'exploitation, les deux vignerons ont proposé à leurs amis -parfois de longue date- de les rejoindre, et le cercle s'est progressivement élargi durant les premières années. Aux 20 fondateurs du domaine se sont joints de nombreux amateurs et amis ; ce sont aujourd'hui 70 associés qui sont réunis dans cette riche aventure.

 

Selon leurs possibilités, leur éloignement, les associés apportent leur concours à des travaux au domaine -principalement aux vendanges- et contribuent à la diffusion des vins dans leur entourage.

En passant par la Loire, à vélo

La cave troglodyte de Montoray est située à Lussault-sur-Loire, sur le parcours de La Loire à Vélo. Montoray adhère à la charte d'accueil vélo, qui garantit un accueil privilégié aux touristes cyclistes,  notamment l'accès à un point d'eau potable et aux sanitaires.