AOC Montlouis sur Loire & AOC Touraine

Vins issus de l'agriculture biologique

Nous vous accueillons au Domaine toute l'année sur rendez-vous

dans nos caves troglodytes pour visite et dégustation-vente de nos vins bio.

 N'hésitez pas à nous contacter.


Actuellement...  et à venir

 

 

Juin 2024

Samedi 1er  et dimanche 2 juin, nous serons en Belgique, à Ottignies-Louvain-La-Neuve pour une nouvelle édition du salon Biovitis, petit salon de 25 vignerons qui viennent vous présenter et vous proposer leurs production, toutes bio !

Toutes les informations pratiques sont ici.


Mai 2024

Dégustation-vente au profit de

l'Association Morgane :

 

- vendredi 24 à Concarneau

- samedi 25 à Moëlan/Mer, sur le port de Brigneau,



Fin mai : L'Ebourgeonnage

L'ébourgeonnage, c'est la suppression des rameaux superflus qui accaparent le flux de sève alors qu'ils ne donneront pas de grappes et ne formeront pas de baguette intéressante pour la taille de l'année suivante.

L'ébourgeonnage se fait quand les rameaux sont encore très jeunes et peuvent être enlevés à la main sans laisser de plaie sur le cep.

 

 

Il est aussi important, en particulier quand le temps est très pluvieux, d'enlever au bas du cep les bourgeons qui sont de véritables "échelles à mildiou". En effet, les spores survivent d'une année à l'autre dans le sol et arrivent à maturité au printemps ; le risque est que la pluie provoque des éclaboussures  et contamine les feuilles de vigne. 

Ce sont les feuilles au sol, les plus près des zoospores qui sont généralement contaminées en premier puis l’arrivée au cœur des souches se fait par repiquage.

 

 

 

Avant...

 

 

 

 

 

 

 

                      ...après



 

 

15 mai : Dans la cave de vinification, le contrôle des vins en cuves et en barriques se fait régulièrement.

Le moment arrive de préparer et goûter certains assemblages pour définir les cuvées qui seront mises en bouteilles prochainement.



13 mai : travail des sols avec les disques déchaumeurs pour un labour superficiel. Les disques passent au pied des ceps pour couper la végétation et aérer la terre. La structure du sol n'est pas dénaturée et les inter-rangs restent en enherbement non fauché.


8 mai :

- Les bougies ont été enlevées pour permettre le passage du tracteur qui est venu vaporiser du sulfate de cuivre pour prévenir des attaques de mildiou.

- Les baguettes sont toutes pliées et attachées.

- Le bois des baguettes taillées, regroupé dans 1 rang sur 4, a été broyé.



1ère semaine de mai : pliage des baguettes...                                                                     ... et dégagement des jeunes plants

 

Les baguettes sont ramenées à l'horizontale et attachées au fil de fer. Elles sont ainsi moins vulnérables lors du passage du cheval ou du tracteur mais surtout, cette disposition va permettre aux rameaux de se développer à la verticale, de bénéficier uniformément de l'ensoleillement et de ne pas s’entremêler les uns les autres.

 

Les épisodes pluvieux de la fin avril et de début mai ont donné beaucoup de vigueur et de pousse à l'herbe sous les rangs. Les complants (jeunes plants de remplacement) ont besoin d'être dégagés un par un.



 

 

NOTRE HISTOIRE

 

Le domaine de Montoray

 

C'est suite à la rencontre de Claude Aupetitgendre, vigneron dans la vallée du Cher et de Jacques Gozard, sortant d'une formation de chef d'exploitation au lycée viticole d'Amboise, que le domaine de Montoray a vu le jour en 2007.

 

Epaulés par des amis passionnés des vins de Loire, ils ont lancé l'activité sur des vignes implantées à Montlouis-sur-Loire et dans l'appellation Touraine.

Aujourd'hui, l'ensemble du domaine est en agriculture biologique certifiée.

 

En 2010, le domaine s'est installé à Lussault-sur-Loire dans de profondes caves troglodytes creusées dans le tuffeau, lieu des  vinifications, de l'élevage des vins ainsi que de l'accueil et des dégustations.

 

Un projet collectif

 

Dès sa création, le domaine de Montoray a été conçu comme un projet participatif.

 

En lançant l'exploitation, les deux vignerons ont proposé à leurs amis -parfois de longue date- de les rejoindre, et le cercle s'est progressivement élargi durant les premières années. Aux 20 fondateurs du domaine se sont joints de nombreux amateurs et amis ; ce sont aujourd'hui 70 associés qui sont réunis dans cette riche aventure.

 

Selon leurs possibilités, leur éloignement, les associés apportent leur concours à des travaux au domaine -principalement aux vendanges- et contribuent à la diffusion des vins dans leur entourage.

En passant par la Loire, à vélo

La cave troglodyte de Montoray est située à Lussault-sur-Loire, sur le parcours de La Loire à Vélo. Montoray adhère à la charte d'accueil vélo, qui garantit un accueil privilégié aux touristes cyclistes,  notamment l'accès à un point d'eau potable et aux sanitaires.